Arrêtons de taper sur les hommes politiques !

« La critique est aisée, mais l’art est difficile »

Je commence à en avoir ma claque des critiques à tout va de la classe politique !

Qui critique ?

  • D’un côté, il y a le peuple qui n’est jamais content et ne voit généralement pas plus loin que le bout de sa lorgnette et de son intérêt personnel…
  • De l’autre, il y a les partis politiques qui ne se privent pas de dire que leurs opposants sont nul, incompétents, ayant laissé la France dans un état catastrophique…
  • Et au milieu, il y a les médias qui n’hesitent pas à jeter de l’huile sur le feu [1] dans leur quête de l’audimat…

Alors, moi, je dis stop ! Y’en a marre !

Dans l’ensemble, je crois que les « politques » font ce qu’ils peuvent, qu’ils ont par ailleurs de moins en moins de choix et de plus en plus de contraintes.

Malheureusement, le système démocratique implique de « plaire » aux électeurs. Or, il n’est pas possible en politique de plaire et de faire de l’efficace en même temps.

  • « Plaire » : faire quelque chose qui se voit immédiatement. Exemple : les 35h [2]
  • « Efficace » : ce ne peut être qu’à long terme, et généralement en prenant des mesures qui à court terme ne sont pas « populaires » [3]

Alors, faisons un peu plus confiance aux politiques ! Laissons-leur le temps de bâtir quelque chose de pérenne, et surtout, prenons le temps d’essayer de comprendre les raisons de leurs choix.

Remarque : cet article ne signifie pas que je suis d’accord avec tout ce qui est décidé actuellement en politique [4]. Je pense simplement que la grève comme moyen de pression politique en France est une stupidité coûteuse à la nation…

[1ou sur la canicule dernièrement

[2qui au demeurant ont finalement déplues à tout le monde, y compris à l’électorat de gauche

[3Exemples : les réforme (nécessaires) des retraites et de la sécurité sociale

[4En particulier, je suis assez inquiet sur ce qui se passe en matière de bio-éthique