C’est la vie

Nous avons une chance extraordinaire dans notre « petit coin de nature » : nous avons un cinéma d’art et d’essai qui invite une fois par an un réalisateur à présenter son film et à parler avec le public après la projection. En 2003, nous avons eu le réalisateur du film « C’est la vie » : Jean-Pierre Améris.

Le film parle d’un homme, Dimitri (Jacques Dutronc) qui, malade, va passer ses derniers jours dans un centre de soins palliatifs. Il va y vivre une forte expérience de vie en particulier avec l’aide de Suzanne (Sandrine Bonnaire), bénévole du service. Jean-Pierre Améris, un géant de 2m, a passé un an dans une telle maison en Provence pour préparer son film. Il a ensuite passé de nouveau un an à écrire le scénario en écoutant de la musique qui constitue la bande son du film. En particulier, il a utilisé Arvo Pärt : « Alina » .

Jean-Pierre Améris a passé une heure après le film à nous en parler, à répondre à nos questions, à partager son expérience. Il disait « je » (et non pas « on » ) ! Il était un homme qui avait vécu une expérience des soins palliatifs et a su en faire un film pour nous montrer que « C’est la vie ».