Changement d’heure 2010 en France

Encore une fois…

Le passage à l’heure d’été est-il globalement bénéfique ?

Horloge

Préambule

Pour ce que j’en sais, la France est le seul pays de l’Union Européenne à se plaindre et à souffrir du changement d’heure.

Pourquoi ?

J’y vois personnellement plusieurs raisons :

  • avec l’Espagne [1], la France est la seule à être en décalage permanent par rapport à l’heure solaire.
    en effet, alors qu’étant sur le même fuseau horaire que l’Angleterre, nous sommes décalés d’une heure par rapport à celle-ci et à la même heure que le fuseau horaire de l’Allemagne.
  • les programmes télévisés et les horaires scolaires induisent un décalage de la vie vers le soir, contrairement à l’Allemagne [2]

Que faire ?

« Contre mauvaise fortune, bon cœur »

Nous pouvons lutter contre le changement d’heure, adhérer à une association, en parler autour de nous. Mais…

Mais il ne faudrait pas nous braquer et sous prétexte de notre lutte, que notre corps en pâtisse plus que nécessaire. Nous pouvons donc choisir d’accepter de vivre ce changement d’heure et lutter contre l’idée du changement d’heure.

Une idée farfelue

La SNCF dont le poids sur l’ensemble de la population française est si grand [3] pourrait faire une grève du changement d’heure !

Explication : les trains continueraient de circuler presque normalement : ils seraient simplement restés aux horaires d’avant le changement d’heure. Les horloges des gares indiquant donc l’heure d’hiver même en été…

Les prochains changement d’heure planifiés par l’Europe :

  • en 2004 : les dimanches 28 mars et 31 octobre
  • en 2005 : les dimanches 27 mars et 30 octobre
  • en 2006 : les dimanches 26 mars et 29 octobre
  • en 2010 : Les dimanche 28 mars et 31 octobre
  • en 2011 : les dimanches 27 mars et 30 octobre

[1L’Espagne ne réagit par comme la France au changement d’heure car c’est un pays ou la sieste est sans doute plus commune qu’en France

[2Où l’école commence à 7h15 le matin pour se terminer à 13h !

[31% de la masse salariale française, mais 40% du temps de grève français