Exercices de présence sur scène

Prise de note au fil de l’eau, lors des exercices de présence sur scène avec la comédienne Isabelle venue du sud de Périgueux pour les enfants de la chorale Vanille Chocolat.

Retour Sommaire

Quelques exercices pour s’échauffer

— Mise en cercle en se tenant la main pour poser une distance.
— Exercices de voix « blebleble ».
— Étirement : en haut, en bas, oui avec la tête, non, se relever en se dépliant, la tête en dernier. Bis.
— Savoir comment on respire quand on est en bas ? Des ailes dans le dos.
— Rouler des épaules.vers l’extérieur, vers l’intérieur.
— Des 8 avec la tête.
— Dessiner un rond avec un « crayon rouge » au bout du nez.
— Applaudir avec les fesses.
— On jette tout.
— Se frotter les mains.
— Applaudir un peu.
— Secouer les mains, les mauvaises pensées…

Retour Sommaire

Présence sur scène

Tirage au sort, pair et impair. → 2 groupes. Acteurs et spectateurs.

Acteurs : on regarde tout le monde, on voit ce que ça nous fait. Quand un en a marre, il part et les autres le suive. (en ligne, il faut regarder chacun). Nouvelles instructions, retour sur scène. Chacun va dire son nom à un des spectateurs, sans faire aucun mouvement (détourne l’attention) : exercice de présence. Retour en coulisse.

Nouvelles instructions. Revenir en formant un groupe dense. Retour au fond. Revenir en marchant le plus vite possible, en ligne, en groupe, statue ! Ils regardent « le secret », immobiles.

Tous ensemble : une traversée de scène. Idée : aller quelque part. De manière décidée. On doit sentir ma volonté, mon élan. Une fois arrivée, s’arrêter et décider d’aller ailleurs. Chacun commence en se choisissant un petit coin qui lui plait. (Mathilde est la seule à être restée au milieu, les autres sont allés au bord). Ne pas se regarder du coin de l’œil). Le faire une fois lentement). Accélérer. Y aller sans faire de bruit : il faut pas se faire entendre. Regardez-bien où vous aller ! À tout petits pas de souris. Comme un géant avec de très grands pas lents. La direction du regard, c’est ça qui est important.

L’autre groupe devient acteurs. Sortent des coulisses, se disposent pour utiliser tout l’espace scénique. Un fait demi-tour et tout le monde suit. Un vient tout seul, regarde chacun, respire et choisi quelqu’un à qui dire son nom, regard au secret, puis repart et jette un regard à la fin. Chacun son tour. En coulisse, on reste silencieux. Prendre le temps de regarder et d’être vu : ça fait plaisir ! Droit de respirer, souffler, bailler, rire, soupirer. Bien manifester le choix de la personne à qui je dis mon nom.

Ne rien faire, c’est terrible. Vous spectateurs, ça vous fait quoi quand l’acteur s’arrête ? Ça donne de l’importance, de l’épaisseur, du relief.

Retour Sommaire

Intonation et sens

Tout le monde s’assoit en cercle, tour des prénoms.
— Chanson : « Il en faut peu pour être heureux » un refrain, couplets en « ouhouhouh » avec paroles chacun son tour.
— Sauf qu’on va tout dire parlé (pas chanté). Sur le ton du conseil. S’adresser à un membre du groupe. (Rigolo de voir les plus jeune bouger et sortir du cercle). Difficile de dire une phrase dont on ne comprend pas le sens !

Pause.

Avec tout ce qui a été appris de la présence sur scène, le groupe entier chante la chanson.
— Pour les parties parlée, l’expliquer aux spectateurs.

Puis chant de marins en canon en 2 chœurs. Avec chef de chœur : placement de ¾ pour être vu des spectateurs. Chef peut danser :-) Il faut redonner le moral avec ce chant ! C’est un chant de marin : ça doit pas déprimer !
— Vous pouvez bouger tout en continuant à pouvoir regarder le chef de chœur.
— Aller vers les spectateurs pour les réveiller.

Puis « Farewell » (voix aigües et graves).
— Pouvoir raconter combien vous êtes triste. Ça fait plaisir de chanter et ça fait du bien de chanter que je suis triste. Ça aide la tristesse à sortir.

Retour Sommaire

Machine musicale.

Elle fait des mouvements et des bruits.

Chaque personne est responsable d’un bruit et d’un mouvement. On construit la machine en passant chacun son tour centre.

Il doit y avoir une relation entre l’élément précédent et le suivant.

Retour Sommaire