L’état d’esprit de l’Empesteur

Typologie des empesteurs

Respectueux

C’est un fumeur. Mais il ne fume que quand il est seul, et n’est donc pas un Empesteur. C’est un intrus sur cette page, d’autant qu’il souhaite presque toujours quitter la famille des fumeurs.

Victime

L’Empesteur n’est pas accroc à ce point, mais comme tout fumeur, il est prisonnier du cycle frustration-satisfaction. Il en allume une au moment où il a besoin de force intérieure, par exemple au moment d’aborder quelqu’un. Si il (elle) cherche à nous séduire, c’est très très mal parti ! S’il ne nous fait pas pitié, nous lui ferons sans doute une remarque avant de le laisser planté là.

À la conquête de l’Ouest

Toutes les campagnes de publicité ont profondément conditionnné l’Empesteur. Au fond de son subconscient, avec sa clope au bec, il se voit sur son cheval à la conquête de l’Ouest, une spendide amazone nue lui soufflant à l’oreille que les indiens n’ont jamais réussi à lui faire connaître cela avant. Ou alors, à l’âge de l’adolescence, il est persuadé que fumer le transforme en un homme ou une femme accomplie(e). Bref, il (elle) est en extase , rien ne saurait l’en sortir.

Accroc et décidé

L ’Empesteur est vraiment complètement accroc . En luttant pour fumer, il lutte contre l’intense douleur que fait naître en lui le manque, la nicotine étant l’une des substances les plus addictives qui soit. Il essaie par tous les moyens de fumer en toute circonstance, quoi qu’il arrive.

Courageux mais pas téméraire

Ses amis Empesteurs en activité sont tellement nombreux en ce lieu que leur pollution est la meilleure justification à sa tabagie. Ouf ! Sinon, il cherche des alliés dans la pièce. Quelques petits coups d’œil, une cigarette offerte au nez et à la barbe des non-Empesteurs, et voilà qu’il commence à nous lâcher ses odeurs !

Supérieur

À travers sa cigarette, son cigare ou sa pipe, l’Empesteur marque son pouvoir sur les autres. Le message implicite est le suivant : « Tu vois, minable, tu respires ce que je te fais respirer ».

Hésitant

Il demande l’autorisation de fumer. Prudence, prudence !

Calculateur

Il fume à partir du moment où cela ne fait pas courir de risque à sa progression dans l’échelle sociale. C’est pourquoi il ne fume jamais en présence d’un supérieur hiérarchique non-fumeur. Vis-à-vis de ses associés, il s’abstient de fumer dans un seul cas : s’il cherche à obtenir quelque chose d’eux. Il(elle) ne prend aucune précaution vis-à-vis d’une personne pour lui (pour elle) insignifiante, et n’hésite pas à leur souffler la fumée au visage.