Pertes des valeurs

Cette réflexion n’est pas de moi, je l’ai reçu par mail aujourd’hui et je n’ai pas pu ne pas vous la livrer, telle quelle.

La fille d’un prédicateur réputé a été interviewée dans un talk-show télévisé et l’animatrice lui a demandé « Comment Dieu a pu laissé une telle horreur se produire ? (Les événements du 11 septembre)

Cette jeune fille a donné une réponse aussi profonde que perspicace.

« Je crois que Dieu a été profondément attristé par tout ça, au moins autant que nous, mais depuis des années nous lui disons de sortir de nos écoles, de sortir de nos gouvernements et de sortir de nos vies.
En tant que « gentleman », Il s’est calmement retiré.
Comment pouvons-nous espérer que Dieu nous donnera sa bénédiction et sa protection si nous insistons pour qu’il nous laisse seuls ? »

Concernant les récents événements, attaques terroristes, tuerie dans les écoles, guerres, etc. Je crois que cela a commencé avec Madeleine Murray O’Hare (elle fut assassinée, son corps a été retrouvé récemment) qui s’est plainte de ne plus vouloir la prière dans les écoles, et nous avons dit OUI.

Puis un autre a dit que nous ne devrions pas lire la Bible à l’école la même Bible qui enseigne "Tu ne tueras point, tu ne voleras point, et aime ton prochain comme toi-même et, nous avons dit OUI.

Ensuite, le Dr. Benjamin Spock a dit que nous ne devrions pas taper nos enfants quand ils agissent mal car leur petite personnalité serait faussée et nous pourrions altérer leur estime personnelle. (Le fils du même docteur s’est suicidé).

Ils disent qu’un expert devrait savoir de quoi il parle peu importe ce qu’il nous dit et nous avons dit OUI.

Maintenant, nous nous demandons pourquoi nos enfants n’ont pas de conscience, pourquoi il ne font pas la différence entre le bien et le mal, pourquoi ils peuvent sans émotions tuer un étranger, un père ou eux-mêmes.

Probablement qu’à force de profondes réflexions, nous en viendrons à la conclusion que cela a à voir avec le principe de « récolter ce qu’on a semé » ?!

C’est drôle de voir à quel point il est simple pour les gens de rejeter Dieu et se demander ensuite pourquoi leur monde devient un enfer, à quel point nous croyons tout ce que les journaux disent et remettons en question tout ce que la Bible dit.

C’est drôle de voir que nous pouvons envoyer des « jokes » par mail qui se répandent comme un feu de paille mais lorsqu’on envoie des messages à propos de Dieu, les gens y pensent à deux fois avant de les partager.
C’est drôle de voir que des articles impudiques,grossiers, vulgaires et obscènes se propagent si facilement et librement mais des discussions publiques sur Dieu sont supprimées des écoles et des entreprises.
C’est drôle de voir que quand vous allez lire ce mail [1], vous ne l’enverrez probablement pas à beaucoup de gens de votre carnet d’adresse parce que vous ne savez pas en quoi ils croient ou ce qu’ils penseront de vous.
C’est drôle de voir que nous nous préoccupons plus de ce que les gens pensent de nous que de ce que Dieu pense de nous.
Partagez ce message si vous croyez qu’il en vaut la peine, si non jetez-le ! Personne ne le saura !
Mais si vous jetez ce processus de réflexion, ne vous plaignez pas du mauvais état du monde dans lequel nous vivons !

[1Le texte de cet article est en effet tiré d’un mail

Vos témoignages

  • > Pertes des valeurs 16 février 2004 13:14, par un athée (extremiste ?)

    Et oui, c’est la grande force de la religion : ne jamais se remettre en cause et faire porter le chapeau aux actes de ces vilains mechants qui ne pensent pas comme il faut.

    Sauf que le bordel ambiant est quand meme lié à 90% aux religions (je ne laisse que 10% au petrole et au fric, car si ils sont la finalité, ils ne sont pas le moyen) et que, si ma memoire est bonne, les 3 principales qui se tapent dessus acuellement partage pourtant un meme dieux…

    Alors aller dire qu’il y a des horreurs parce qu’il n’y a plus assez de religion, c’est un peu fort de café, non ?

    • SIDA
    • Droit des femmes
    • Guerre
    • Terrorisme

    Avec « si peu de religion », alors on ose à peine imaginer ce que ca donnerait « avec plus de religion » ….

    « L’athéisme est une forme d’humilité. C’est se prendre pour un animal, comme nous sommes en effet, et nous laisser la charge de devenir humains. »

    André Comte-Sponville

    • > Pertes des valeurs 20 février 2004 16:14, par Jérôme

      Je ne suis pas convaincu que « le bordel ambiant est lié à 90% aux religions ».

      Il ne faut pas confondre les « courants politiques religieux » qui ont provoqué des guerres et les « religions ». Ils ont des valeurs opposées.

      Pour moi ce « bordel » est plutôt provoqué par la vanité (soif de puissance), l’égoïsme, la haine, l’ignorance, le désespoir.

      Or la religion, à travers la foi, nous apprend l’humilité, la charité, l’amour, l’espérance, la recherche de la vérité, etc. Elle nous apprend à distinguer le bien du mal. La religion est plutôt un rempart contre le « bordel ».

      Comme le dit la fille dans l’article, en mettant un peu plus de Dieu dans notre vie, c’est à dire un peu plus d’amour, je crois moi aussi qu’on la rend meilleure.

    • > Pertes des valeurs 21 février 2004 20:31, par aly

      Ben… on pourrait peut-être inverser le constat précédent : c’est le pétrole qui « fout la merde », et les politiques utilisent la religion pour aller le chercher… (en creusant bien, les curieux trouveront probablement d’autres enjeux plus stratégiques encore)

      Maintenant, celui qui s’intéresse sincèrement aux religions, on peut lui conseiller www.sacred-texts.com par exemple, où il trouvera la description du monde tel qu’on le voit, tel qu’on l’a toujours vu, et qu’on le verra toujours, au décor près. On a probablement assez de sa charge personnelle pour avoir la prétention de s’occuper de celles des autres.

      L’Oracle, dans le film « Matrix Reloaded », invite Néo à comprendre. Or « Pour comprendre l’autre, il ne faut pas se l’annexer, il faut se faire son hôte (Louis Massignon) »

      Bon voyage !

      • > Pertes des valeurs 1er novembre 2004 21:42, par Richard Trigaux

        Bonjour,

        je vois, dans les réponses à ce très intéressant article, toujours les mêmes confusions. La Révolution Française s’en est pris (parfois violemment) à une religion dégénérée (dogmatisme, inquisition, privilèges…) en rejetant le bébé avec l’eau du bain (le message d’amour et de respect qui est à la base de toutes les religions).

        Mais les limitations mentales qui font devenir un religieux intégriste ont tout autant de chances d’arriver à un athée, et depuis le début du 20e siècle l’intégrisme athée tue tout autant (URSS, Chine…) sinon plus que l’intégrisme religieux.

        J’aimerais pouvoir dire que être athée est un choix philosophique ou spirituel comme un autre ; mais ce n’est pas le cas, car nous vivons dans une sociétée athée, où toutes les valeurs de l’athéisme sont mises en avant (égocentrisme, matérialisme, amoralisme, cynisme…) et les valeurs spirituelles (altruisme, respect, poésie, beauté, amour…) sont moquées et décriées. Et cela autant par les technocrates qui nous gouvernent que par les voyoux crado-punks qui prétendent contester le système.

        En réalité, comme je l’explique sur ma page « En ce 21e siècle spirituel », toutes les révolutions passées ont échoué faute de moyen pour réellement transformer nos esprits et vivre en harmonie avec les idéaux qu’elles proposaient. Seule la spiritualité correctement vécue offre ce moyen. C’est pourquoi dénigrer la spiritualité est la plus grosse erreur de tous les temps. Mais si c’est la voie que choisis l’humanité, elle la suivra jusqu’au bout, pour que la leçon soit apprise.

        Bonne chance pour votre site, qui fourmille de réflections intéressantes !