Pourquoi le poulet a traversé la route ?

Tout dépend de l’observateur, la preuve !

  • René Descartes : Pour aller de l’autre côté.
  • Platon : Pour son plus grand bien. De l’autre côté est le Vrai.
  • Aristote : C’est dans la nature du poulet de traverser les routes.
  • Karl Marx : C’était historiquement inévitable. C’est une obligation historique que la mentalité étriquée des petits bourgeois esclaves de leurs préjugés ne saurait remettre en question.
  • Captain James Tiberius Kirk : Pour aller là où aucun autre poulet n’était allé avant.
  • Hippocrate : A cause d’un excès de sécrétion de son pancréas.
  • Martin Luther King, JR. : J’ai la vision d’un monde où tous les poulets seraient libres de traverser la route sans avoir à justifier leur acte.
  • Moise : Et Dieu descendit du paradis et Il dit au poulet : « Tu dois traverser la route ». Et le poulet traversa la route et Dieu vit que cela était bon.
  • Richard M. Nixon : Le poulet n’a pas traversé la route, je répète, le poulet n’a JAMAIS traversé la route.
  • Nicolas Machiavel : L’élément important c’est que le poulet ait traversé la route. Qui se fiche de savoir pourquoi ? La fin en soi de traverser la route justifie tout motif quel qu’il soit. De cette manière, ses sujets le considéreront avec admiration, comme un poulet qui a le courage d’oser traverser la route. Mais également avec peur, car lequel parmi eux serait capable de rivaliser avec un tel parangon de la vertu avienne ?
  • Sigmund Freud : Le fait que vous vous préoccupiez du fait que le poulet ait traversé la route révèle votre fort sentiment d’insécurité sexuelle latente.
  • Bill Gates : Nous venons justement de mettre au point le nouveau Poulet Office 2000, qui ne se contentera pas seulement de traverser les routes, mais couvera aussi des œufs, plumera les poules, mangera du grain, servira de porte-documents et calculera sa ration d’aliments. La date de sortie est prévue pour le 1er trimestre 2000. Enfin, il y aura peut-être un peu de retard. Cependant la version bêta est disponible pour 30 $.
  • Oliver Stone : La question n’est pas : "Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route  mais plutôt : »Qui a traversé en même temps que le poulet, qui avons-nous oublié dans notre hâte et qui a pu vraiment observer cette traversée ?
  • Charles Darwin : Les poulets, au travers de longues périodes, ont été naturellement sélectionnés de telle sorte qu’ils sont génétiquement enclins à traverser les routes après être descendus de l’arbre.
  • Albert Einstein : Le fait que le poulet traverse la route ou que la route se déplace sous le poulet dépend uniquement du référentiel dans lequel on se place.
  • Bouddha : Poser cette question renie votre propre nature de poulet.
  • Tomas de Torquemada : Tout poulet ayant traversé la route et qui reviendra en arrière sera considéré comme relaps et sera remis entre les mains de la Sainte Inquisition.
  • Galileo Galilei : Et pourtant, il traverse. *
  • Ernest Hemingway : Pour mourir. Sous la pluie.
  • Rambo : Colonel ! J’en ai raté un ?
  • Notre Premier Ministre : Le poulet n’a pas encore traversé la route, mais le gouvernement y travaille.
  • Eric Cantona : Le poulet, il est libre le poulet. Les routes, quand il veut il les traverse.
  • Charles de Gaulle : Le poulet a peut être traversé la route, mais il n’a pas encore traversé l’autoroute !
  • Charles De Gaulle (bis) : J’invite tous les poulets libres à venir me rejoindre de l’autre côté de la route.
  • Jacques Chirac : Parce que je n’ai pas encore dissous la route.
  • L’Eglise de Scientologie : La raison est en vous, mais vous ne le savez pas encore. Moyennant la modique somme de 1 500 € par séance, plus la location d’un détecteur de mensonges, une analyse psychologique nous permettra de la découvrir.
  • Wim Duisenberg : Aujourd’hui, ce n’est plus un poulet qui traverse la route, mais 0.176986453 EuroPoulets.
  • Un Commercial d’IBM : Nous proposons de construire une infrastructure technique permettant aux poulets de traverser les routes. Un cluster de 5 serveurs massivement parallèles à tolérance de panne, reliés par un réseau FDDI, avec 10 To de disques RAID devrait suffire. Côté logiciel, il faudra approvisionner une centaine de licences DB2, Netview et Visual Age, car ces produits sont en totale adéquation aux besoins de traversée des routes, moyennant une prestation d’adaptation mineure de 25 années hommes (tarif : 1300 € HT /jour).
  • Bill Clinton : JE JURE sur la constitution qu’il ne s’est rien passé entre ce poulet et moi.
  • Nelson Montfort : J’ai à coooté de moi l’extraordinaire poulet qui a réussi le fooormidable exploit de traverser cette suuuuuperbe route :
    — Why did you cross the road ?
    — Cot ! cot !
    — Eh bien il dit qu’il est extrêmement fier d’avoir réussi ce challenge, ce défi, cet exploit. C’était une traversée très dure, mais il s’est accroché.
  • H.P. Lovecraft : Pour tenter dans un effort désespéré d’échapper aux forces ténébreuses impies, émanations de Cthulhu et de Shub-Niggurath, qui la poursuivaient sans relâche, avides de s’emparer de chaque parcelle de son âme à jamais brisée.
  • Sappho : Pour le goût de tes lèvres, la douceur de ta peau.
  • J.R.R. Tolkien : Le poulet, illuminé par un rayon de soleil qui se reflétait sur sa radieuse livrée de plumes jaune-orangé, s’approcha de la route sombre et recouverte d’une asphalte a l’aspect menaçant. Il la scruta longuement de ses yeux aux teintes d’obsidienne. Il s’imprégna de chaque détail, de la texture un peu rugueuse de la surface, soumise aux passages d’innombrables voitures, des vagues qu’exsudait l’asphalte sous l’effet de la chaleur. Puis il traversa.
  • Carl Jung : La confluence des événements dans le gelstat culturel nécessitait que les poules traversent la route durant cette conjonction historique, entraînant synchroniquement une telle occurence de l’état de non-existence à celui de réalité.
  • Gary Gygax : Parce que j’ai fait un 64 sur la Table des Comportements Aléatoires de Poules de la page 297 du Manuel du Maître de Jeu.
  • Epicure : Pour rigoler.
  • Werner Heisenberg : Nous ne sommes pas sûrs du côté duquel était la poule, mais elle bougeait très vite.
  • Adolf Hitler : Pour étendre son Lebensraum.
  • Zénon d’Elée : Pour prouver qu’elle ne pourrait jamais atteindre l’autre côté.
  • Arthur Andersen Consulting : La dérégulation du marché du côté de la route du poulet menaçait sa position dominante. La poule était confrontée à des challenges significatifs pour développer et créer les compétences requises pour le nouveau marché global compétitif. Andersen Consulting, dans une relation de partnership avec le client, a aidé le poulet à repenser sa stratégie de redistribution physique et l’implantation des process. En utilisant le CIM (Chickenpoul Integration Model), Andersen a aidé le poulet à redéployer ses forces, savoirs, capitaux et technologies et à supporter sa nouvelle stratégie dans un cadre de program management. Andersen Consulting a réuni un panel d’analystes de routes et de poulets ainsi que de consultants Andersen spécialisés dans l’industrie des transports pour engager un meeting de deux jours afin de mettre en commun leur capital de connaissances personnelles, tacites aussi bien qu’explicites, et leur permettre de les faire agir en synergie afin d’atteindre les buts implicites de délivrer, architecturer avec succès et implémenter un cadre de valeur transentreprenarial dans le continuum des procédés cross-medium aviaires. Le meeting a été tenu dans un endroit semblable à un parc permettant et créant un environnement qui était basé sur la stratégie, fixé sur l’industrie, et bâti sur un message au marché consistant, clair, et unifié, et aligné sur la vision, la mission et les valeurs fondamentales du poulet. Ce fut décisif pour la création d’une solution de totale intégration de business. Andersen Consulting a aidé le poulet à changer et à devenir plus efficace.
  • Jules César : Avis venit, vidit, traversit.
  • Neil Armstrong : Un petit pas pour une poule, un grand pas pour le poulailler !
  • Jorge-Luis Borges : Authentique était la traversée ; seuls étaient faux la route, la poule et quelques autres événements. L’important est qu’on y ait cru.
  • Fox Mulder : Tu l’as vu traverser la route de tes propres yeux. Combien de poulets devront encore traverser la route avant que tu y croies enfin ?
  • Bernard Tapie : Le poulet n’a jamais traversé la route pour aller déterrer les 20 000 francs du match VA-OM.
  • Grand-père : De mon temps, on se posait pas la question de savoir pourquoi le poulet traversait la route ! On roulait dessus, on le ramassait, on le vidait et on le bouffait à midi !
  • Isaac Asimov : La Troisième Loi des Poulets stipule qu’un poulet doit protéger sa propre existence sauf si cette protection le force à désobéir à un ordre humain ou à blesser un humain.
  • Confucius : Le poulet qui d’abord regarde des deux côtés, vivra assez pour voir une autre journée.
  • Murphy : Le poulet traversera systématiquement la route au moment où une voiture arrivera à tombeau ouvert.
  • Ronald Reagan : J’ai oublié.
  • William Shakespeare : Traverser ou ne pas traverser ? Là est la question.
  • Saddam Hussein : C’était un acte de rébellion qui sera puni par 50 tonnes de gaz innervant sur le poulailler d’origine du poulet.
  • OJ Simpson : Ce poulet a traversé la route et s’est fait écraser uniquement à cause de la couleur de ses plumes.
  • Marc Blondel : Son entreprise lui imposait de prendre ce chemin, et il n’ avait pas le choix s’il voulait garder son travail.
  • Hubert Reeves : Pourrrr ssse mettrle à l’ombrrle, parlssse que la rlotasssion de la terrle sur elle-même fait que les rayons du sssoleil illuminent le côté de la rroute où la poule ssse trlouvait.
  • Les Témoins de Jéhovah : Parce que la fin du monde aura bientôt lieu de son côté.
  • Lando Carlissian : C’est un piège ! Demi-tour !
  • Nicolas Sarkozy : Il faut stopper cette tentative d’immigration et reconduire ce poulet en charter.
  • Nicolas Sarkozy (bis) : Cette poule a traversé trop vite, nous positionnerons un radar automatique à cet endroit.
  • N.Sarkozy (ter) : j’ai parlé aux poulets à qui on ne parlait plus. Aux poulets qui se lèvent tôt, aux poules modestes qui pondent des œufs, aux poussins qui se dressent quand le coq entre dans le poulailler. J’ai voulu redonner confiance dans la basse-cour, lui donner l’envie de se dépasser et de percer la coquille qui l’étouffe. Avant que le poulet ne traverse la route, je voudrai lui lire la lettre de Guy Moquet : « Maman, je vais mourir… »
  • Francis Bouygues : Il fallait bien justifier la construction de cette route à péage.
  • Coluche : C’est l’histoire d’un poulet.
  • Maxime le Forestier : C’est un poulet bleu, accroché au bitume, il a traversé à pied et ne vit pas mieux.
  • Aimé Jacquet : Alors mes poulets, il va falloir se retirer les ergots du croupion et il va falloir la traverser cette route.
  • Raymond Domenech : Moi je ne me base pas sur les dires de tel ou tel poulet. Ce qu’il faut, c’est qu’il soit le meilleur pour que l’on se revoit ensemble après la finale avec la coupe.
  • ANONYME : Si cela avait été un coq, je pense qu’il aurait traversé pour une poule. Mais là , je ne vois pas.

La bonne réponse : C’était trop long de faire le tour.

Vos témoignages

  • Gérard Miller 30 mars 2011 16:35

    Le substantif « poulet » (pou - laid) renvoie à cette chose fripée et grimaçante qu’il était à sa naissance. Il ne s’est jamais senti aimé. D’ailleurs le fut-il ? (futile)

    Incapable de « voler de ses propres ailes », il « cherchait sa voie ».

    Ce jour-là justement, il venait de se faire « plumer » au poker dans la basse-cour (bas-secours). Dépressif, il a préféré « passer de l’autre côté », pour en finir.

  • Philippe Lucas 30 mars 2011 16:16

    Si le poulet a traversé traversé la route, ça prouve qu’il en avait. C’était pas une poule mouillée. Pis c’est tout.

  • Thierry Meyssan 30 mars 2011 16:10

    Vous croyez que c’est un poulet, mais ce n’est pas un poulet ! Vous êtes naïfs.

    C’est un robot de haute technologie mis au point dans le plus grand secret à l’initiative d’une faction du complexe militaro-industriel Etazunien, dans les sous-sols du Pentagone, par des ingénieurs Irakiens et Afghans exfiltrés de Guantanamo par le Mossad, que l’on tient en les menaçant de les alimenter exclusivement de sandwiches pâté-saucisson-jambon-beurre, arrosés de Margaux, Saint-Estèphe ou Châteauneuf du Pape. Pire, des indiscrétions évoquent du vin de messe le dimanche…

    Pour achever de les déstabiliser, on leur projette en boucle le 1er clip de Britney Spears en écolière court-vêtue, à l’époque où elle était super bandante. Même le meilleur musulman ne pourrait réprimer une coupable érection.

    Quant au « poulet », les vidéos de mon site ReOpenCrossingChiken.argh montrent plusieurs détails troublants :

    * La crête qui camoufle mal des antennes réceptrices, * Les reflets des griffes rappelant un alliage titane-kevlar, * Le renflement sous l’abdomen qui a curieusement la même forme que les batteries Zinc-Lithium-Ion-Manganèse 3.0 employées par la Nasa, * Quand à son cri, foin de Cocorico bien de chez nous, mais un « cock-a-doodle-do » qui trahit ses origines.

    Et choisir un poulet, qui signifie « flic » en argot, est-ce vraiment anodin ?

    Et pourquoi un poulet déciderait-il de traverser une route à grande circulation ? Aucun des poulets que j’ai eu l’occasion de fréquenter ne prendrait un tel risque !

    Enfin, personne n’a l’air surpris que ce poulet soit arrivé indemne de l’autre côté. Vous pensez bien qu’un tel engin coûte une fortune, qu’il est guidé par satellite, et équipé des capteurs nécessaires pour évoluer en milieu hostile.

    Il est clair que cette histoire de poulet est une effroyable imposture.

  • Cécile Duflot 30 mars 2011 15:23

    Il a traversé la route car il était devenu fou. C’est la conséquence de l’élevage intensif en batteries, de son alimentation à base de farines animales bourrées de pesticides, et de la nappe phréatique contaminée par la centrale de Fukushima. Il est mort dans d’atroces souffrances, écrasé par des 4x4 pollueurs et des camions-citernes pourvoyeurs du Grand Carburant Satanique. Plusieurs études scientifiques du WWF et de Greenpeace ont démontré que 83.68 % des poulets élevés ainsi feraient le même choix. Alors que 97,02 % des poulets bio préfèrent passer par le joli chemin arboré qui contourne la route.

  • Régis Laspalès 30 mars 2011 15:13

    Le poulet a traversé la route car c’est très rapide. Cependant, d’autres ont essayé avant lui, et ils ont eu des problèmes. Cela dit, c’est très rapide. C’est vous qui voyez.