Règles de savoir-vivre périmées

Et futures règles

Un des aspects de l’homme civilisé, c’est justement les civilités, les règles de savoir-vivre, la courtoisie, la politesse et la bonne tenue à table.

Pourtant, il m’est régulièrement arrivé de me trouver dans une situation où l’application d’une règle de savoir-vivre m’a fait pester car celle-ci conduisait finalement au contraire de son intention.

Quelques exemples

2À table2

  1. il est convenu que les personnes que l’on souhaite honorer le plus soient servies les premières
  2. il est d’autre part convenu que la maîtresse de maison soit servie en dernier
  3. de plus, il est convenu que les éclésiastiques puis les femmes doivent être servis avant les hommes
  4. il est enfin convenu que les convives attendent que la maîtresse de maison ait commencé à manger avant de commencer eux-mêmes .

Conséquences : ceux-là même que l’on souhaitait honorer le plus mangent froid !

Raisons et origines de ces règles :

  1. au temps de l’établissement de cette règle, ceux qui l’appliquaient disposaient de domestiques qui faisait le service de quasiment tout le monde en même temps. Tout le monde pouvait donc manger chaud !
  2. cela montre que la maîtresse de maison souhaite faire passer la convivialité avant la nourriture
  3. cela afin de leur témoigner davantage d’honneurs
  4. des fois que la nourriture soit empoisonnée !

Minimum vital si l’on veut vraiment respecter ces règles :

  1. oublier la 3e et faire circuler les plats le plus vite possible, en faisant tourner dans les deux sens s’il y a 2 plats
  2. que la maîtresse de maison commence sans tarder ni s’attarder

2La pointe du brie2

Il ne faut pas couper la pointe du brie.

Origine : dans la région de Meaux, cet acte était la manière convenue de demander la fille de la maison en mariage. Et aussi, la pointe du Brie est considéré comme le meilleur du fromage, le plus affiné.

2Plan de table2

  1. il est de bon ton d’alterner hommes et femmes dans un plan de table
  2. les couples de moins de 1 an de mariage ne doivent pas être séparés, les autres si

Objectif : favoriser une conversation de tablée et non les conversations individuelles

Conséquences :

  • certains vont accaparer la parole
  • certains vont garder le silence

Que faire alors ?

  • quoique vous fassiez, sachez pourquoi et ne le faites surtout pas pour respecter les conventions !
  • si vous choisissez le plan de table « classique », soyez formé à l’animation de groupe [1] et faites circuler la parole
  • si vous privilégiez les conversations en petits comités, veillez à ce que chacun se trouve à côté de quelqu’un avec qui il aura plaisir à parler
  • si en couple, vous recevez un autre couple, mettez-les en face à face et non en croisé

Et vous, quelles expériences de règles de politesses abhérrantes connaissez-vous ?

[1Ceci implique entre autres que si vous prenez la place d’animateur, vous vous interdirez d’émettre votre opinion. Le CLER propose d’excellentes formations là-dessus

Vos témoignages