En réponse au message :

> Référendum sur la constitution de l’Europe

Le samedi 9 juillet 2005

La première impression ci-dessus résultait de la lecture du début du texte. Mais une lecture plus soutenue montre de nombreuses contradictions et ambiguités, qui rendaient le texte inutilisable, voire dangereux. Aussi je ne regrette pas que le référendum l’ait rejeté… tout en regrettant sincèrement que l’Europe n’ait pas de constitution valable.

Ce que je trouve particulièrement ordurier est la manipulation coordonnée par les politiciens et les médias pour tenter de faire croire que le refus des Français était dû à des motifs mesquins, voire à la xénophobie !! Ces injures grossières jetées gratuitement à la face de nous tous sont heureusement contredites par les sondages, voir l’article de Philippe Hubert et Samuel Jequier sur le site de l’Ipsos : outre le non « de gauche » peu surprenant face à ce texte hyper-capitaliste, il y a eu aussi un non salutaire de ceux qui ont lu le texte, et qui se sont rendus compte du danger qu’il représentait.

Même les opposants « socialistes » à cette constitution se sont montrés finalement aussi manipulateurs et arrogants, en rejetant l’article II-70 qui garantit la liberté religieuse, sans apparemment se rendre compte que cet article n’est autre que l’article 18 de la déclaration universelle des droits de l’homme… Oui, vous avez bien lu, il y a, en France, en 2005, des élus, des grands politiciens « démocrates » qui s’opposent aux droits de l’homme… Ainsi ces gens voudraient que l’on ne pratique que « en privé ». Mais comment fait-on pour être altruiste en privé et pas en public ? Pour être pudique en privé et pas en public ? Pour être honnête en privé et pas en public ? Ces gens sont fous, et des graines de dictateurs, rappelons nous comment cela s’est passé en URSS et comment ça se passe toujours en Chine.

Et puisque ces menteurs disent que je n’aime pas les Polonais, je dis ici au contraire un grand hourrah aux Polonais : je suis content que ce pays, si longtemps opprimé et occupé, puisse maintenant s’exprimer à jeu égal avec les grands pays d’Europe, et qu’ils aient en particulier pensé à défendre une liberté si précieuse que certains voudraient nous faire abandonner. Ils en connaissent le prix, eux, de cette liberté, après 40 ans d’intégrisme athée.

Décidément l’Europe c’était une bonne idée, mais pas à metre entre toutes les mains. Vive l’Europe et les plombiers polonais !

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.